Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 23:11

 

 

Picasso-trois-musiciens.jpg

 

Il était trois musiciens

Sans guitare ni clavecin.

Au gré des vents sonnants

Emportés par leurs tourments.

 

De fanfare en village

Cours comme des mirages,

Leurs souvenirs se marquent

Dans vos esprits qu'ils embarquent.

 

Le Pierrot au  triste regard,

D'un petit  air blafards

Au son de son pipeau vous envoûte

Semant le soleil sur sa route.

 

Le bel arlequin coloré

Au banjo un peu déglingué

Danse de mille couleurs

Au chemin de nos coeurs.

 

Et triste sir Sansnom

Au son de l'accordéon

Laisse s'envoler les notes

Pour que les enfants les grignotent.

 

Si un jour vous les apercevez

Laissez vous envoûter

De leurs allures tristounets

Ils vous laisseront un doux secret.

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by harmonie - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Tony Yves 14/11/2011 19:28



Bonsoir Harmonie


Je n'avais pas eu la news


Une très belle interprétation sensible et  poètique de l'oeuvre



harmonie 15/11/2011 00:50



Ca fait trois jours que les news bloquent chez moi !!!!!


J'ai déjà accumulé plein de retard alors sans les avis de publication, c'est encore pire !!!!


Tant pis, je vais tout rattraper !!!!!


 


Merci Tony de ton passage.


 


Gros bisous



jacques87220 13/11/2011 16:16



Bonjour Harmonie


Tu decris bien les instruments a part le Banjo qui est un peu deglingué!


Bisous  et merci pour cet orchestre


Jacques



marlalex 13/11/2011 07:31



Un poeme tout en emotion...Merci du partage.


Bon dimanche



Présentation

  • : Harmonie
  • Harmonie
  • : Une ombre de moi même.
  • Contact

 

 

Parce que derrière les nuages

Le ciel est toujours bleu.

 

Mais pas que...

 

Derrière les beaux paysages

Se cache aussi la vie.

 

Je veux qu'elle transpire ici !

 


Recherche