Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 22:33

 

Alors là pour des coulisses,

je vais vous parler des coulisses de ce blog.

 

Et peut être même avec un brin de colère !!!!!

 

Oui là je suis furieuse !!!!!

 

Je sais, je ne devrais pas.

 

Mais je vais en profiter pour conclure une série d'articles commencée ici.

 

Le jugement 

Parce que...

 

Y en a marre !!!!

 

Chacun prône la liberté,

chacun prône l'égalité,

chacun prône l'amour de son prochain....

 

Mais chacun reste si sur de SA PROPRE REALITE

qui emprisonne l'autre dans son jugement.

 

Ah quelle belle liberté, 

quelle belle égalité,

quel bel amour

qu'une prison de jugements.

 

Ouais,  j'ironise !!!

 

Je peux moi même sembler parfois si sure de moi,

Oui j'aime défendre mes idées,

même si elles semblent fausses,

pour moi elles sont vraies.

 

Bien sure que je n'ai pas toutes les réponses

bien sure, je peux me tromper

et j'aime bien plus que tout ce mélange d'idées si différentes

qui s'aligne sur des thèmes bien différents.

 

J'aime qu'on me dise,

"non, je ne crois pas"

"j'ai pas envie d'entendre que"

"as-tu pensé à"

et sûrement des centaines d'autres formules pour venir nuancer une idée.

 

Ne pas être d'accord,

ne pas apprécier ce que l'autre dit

n'appuie que la différence de chacun

n'appuie que le droit à la différence.

 

Chacun porte sa vérité au fond de lui

et la vérité, la vraie vérité se cache 

dans le mélange de toutes ces vérités.

 

Alors pour revenir à mon coup de colère,

cela est la deuxième fois que ça se produit.

En répondant à un simple défi

mes mots sont tournés, interprétés

détournés, erronés...

 

Milles excuses aux vipères qui passent ici

juste chercher du venin à jeter

(oupsss jugement négatif,

je devrais dire celles qui passent ici uniquement chercher source à leurs conflits)

mais mes mots m'appartiennent

et n'appartiennent qu'à moi.

 

Moi seule sait à qui ils s'adressent,

moi seule sait ce qui ce cachent derrière.

 

La vie ne s'arrête pas à nos blogs

et chacun des mots que je pose ici me sont intimes.

 

Ils correspondent soit à une réalité,

soit au désir, au rêve...

 

Suite à mon poème  Encore

(ouais j'ose mettre le lien)

huit personnes sont venus posées un com.

Et je vous en remercie,

ce n'est même pas un remerciement que je veux vous adresser,

c'est bien au delà,

ce sont de petits bonheurs de partages

et la seule chose que je veux garder.

 

Huit c'est peu !!!!!

 

Ouais mais, je suis un peu absente en ce moment

et c'est ce qui rajoute à la valeur de ces huit coms

et bien entendu aux autres sur les autres articles.

 

Si j'en juge mes statistiques,

bien que tout cela me semble très flou,

38 personnes auraient lu cet article.

 

Cela veut-il dire que 30 personnes n'ont pas apprécié  Encore.


Non, je ne crois pas,

parce que ce chiffre est assez stable

sur l'ensemble de mes articles, en cette période d'absence.

 

Cela veut simplement dire 

qu'une petite quarantaine de personnes viennent régulièrement sur mon blog.

 

Je ne crois pas que ce poème  Encore

soit effectivement à l'image de l'ensemble de mon blog.

 

M'enfin, je ne suis peut être pas la mieux placée pour en juger !!!!!

 

Alors, je voudrais répondre ici

à un mail qui m'a été envoyé à la suite de  Encore.

 

Parce qu'en dépit de toute apparence,

ce jugement semble faire suite à un débat entraînant trois personnes.

Une seule s'adressant à moi.

Je ne livre de ce mail, que la partie concernant l'article.

 

" j'ai lu ton poème (?)
avec attention...
et avec horreur !
 
Viens ! Entre en moi !
les liquides de ton corps....
etc etc etc
encore, encore , encore !!!!

 Ce n'est pas de la poésie, c'est de la pornographie.
 
Non que le désir ou le plaisir soient mauvais.

(note personnelle : deux phrases contradictoires)
 
Mais la façon dont tu en parles est laide, malpropre, dégoûtante.
 
Je vois que tu es en rut.
 
Je n'ai aucun jugement à porter là dessus.
 
C'est ton affaire."

 

Là dessus, je vais juste répondre,

la poésie c'est la vie,

il est de très belle poésie qui entraîne le rêve,

le rêve qui dans le fond n'est qu'un désir frustré,

et je ne met rien de sexué derrière le mot désir,

(je préfère préciser en voyant cela)

la poésie peut aussi parler de la vie et de ses bas fond.

 

Tout comme en peinture,

il en est qui appelle le rêve

et d'autre qui nous font voir l'horreur.

L'art n'en est pas moins !!!!

 

Non, la vie n'est pas que jolie

alors pourquoi la poésie ne devrai exprimer que des choses jolies.

 

La littérature érotique, voir pornographique existe

et n'est pas apprécié que par les chiens en chaleurs !!!!

 

Je pense en l'occurrence

"La philosophie dans le boudoir" du Marquis de Sade.

Au vu de ton opinion sur mon  Encore

une lecture que je ne te conseille pas,

une lecture que je ne conseillerai à personne,

car dans le terme pornographique, on est en plein dedans,

une lecture qui présente réellement "toute l'horreur" de la pornographie.

 

Mais je laisse le Marquis de Sade lui-même répondre à mon jugement

"Oui, je suis libertin, j'ai conçu tout ce qu'on peut concevoir dans ce genre-là, mais je n'ai sûrement pas fait tout ce que j'ai conçu et ne le ferai sûrement jamais. Je suis un libertin, mais je ne suis pas un criminel ni un meurtrier."

 

Et malgré ce jugement,

il se cache dans cet oeuvre tous les tissus des non dits, 

toutes les frustrations,

ce que chacun d'entre nous porte en soi

et qui rejaillit un jour ou l'autre sous d'autres formes bien entendu

et heureusement.

Il est fou, le nombre de souffrances que les gens cachent !!!!

 

Mon texte Encore  à moi, si poème ne te convient

parle juste de deux corps qui se mêlent,

deux corps qui s'aiment de façon "normal",

deux corps qui n'en font qu'un

avec tout le côté "sale" d'un acte d'amour,

sueur, sperme, cyprin, les larmes.

(c'est vrai qu'en posant les mots, c'est moins ragoûtant)

 

Ce texte ne parle même pas du coït final,

quand les deux corps s'abandonne l'un à l'autre.

 

Est-ce cela que tu juges pornographique ?

 

En terme pornographique, j'en suis convaincue, on peut faire pire en poésie.

Ouais, je pourrai le faire,

mais la pornographie est bien trop loin de l'amour

pour qu'un tel écrit ne me tente un temps soit peu.

 

Alors, je suis désolée d'avoir froissé 

vos esprits étriqués

pour quelques vers qui appartiennent à un partage

mais l'amour est bien au delà des mots,

l'amour se situe dans l'acte.

 

Si je passe par un poème à connotation sexuelle pour le dire

cela reste vraie dans tout acte d'amour.

 

Il est bien beau de se dire à l'écoute de son prochain

et de poser des murs de jugements

sur la différence de point de vue.

 

Excusez ce coup de gueule,

mais là ça fait trop du bien !!!!!

 

 

Vous avez du le sentir,

je ne suis pas au top de ma forme en ce moment,

je vais bientôt partir un temps me ressourcer,

ouais j'en ai besoin,

mes batteries sont toutes à plat

et j'ai du mal à faire face à toutes ces souffrances,

les miennes, celles de mon entourage,

celles de mes collègues,

celles de mes patients, de leur famille.....

 

Je ne soutiens pas le monde, je sais,

mais comment fermer les écoutilles

quand on se tourne vers moi ?

Mais comment se protéger quand ça va pas ?

 

Un plus un plus un plus un plus un....

et grosse cata, intervenir dans l'urgence

plus un plus un plus un...

 

La journée de travail se termine,

un plus un plus un plus un plus un....

 

Et enfin, la nuit arrive, seule avec moi-même.

Et là ce visage bleu, boursouflé m'apparaît,

il me hante, me poursuit....

 

Là, seule avec moi-même  je m'aperçois

que moi, j'ai été oubliée,

moi on m'a oubliée dans tout cela,

moi, même moi,  je me suis oubliée.

 

J'aurai sûrement eu besoin de parler,

eu besoin de comprendre,

eu besoin d'être rassurée....

 

Mais là, seule avec moi-même,

il est trop tard pour penser à moi,

trop tard pour parler.

 

Je suis là seule avec cette image,

qui se mèle avec tout le mal-être qui m'entoure.

 

Ouais, là j'avais besoin de parler à quelqu'un,

quelqu'un qui aurai pu me rassurer,

quelqu'un qui aurai pu me dire en argumentant

"Arrête tes conneries tu sais bien que..."

Non, à l'heure qu'il était, il n'y avait personne.

 

S'oublier à quelque chose de confortable,

pendant ce temps là, on ne pense pas à soi,

on ne pense pas à ce qui nous fait mal.

 

Mais là, j'ai même oublier que je pouvais moi aussi avoir mal.

 

Alors, oui, je suis venue décharger ce trop plein de colère.

Parce qu'ici, c'est mon havre de paix,

j'y écris des jolies choses,

des moins jolies, des fois aussi,

et je ne parle pas de  Encore, parce que moi, je le trouve joli

j'y écris le fil de mes réflexions, un peu tordues parfois....

 

Mais qu'importe les mots,

ce qui compte c'est ce qui est dans la caboche.

 

Cet article est bien trop long et il parle de trop de choses.

J'avais besoin de les poser.

 

Et ce n'est pas que je m'ennuie

mais l'heure tourne bien trop vite.

 

Alors si il est une dernière à faire,

c'est de vous envoyer,

en tous les cas à ceux qui les veulent,

parce que les autres je m'en fout,

la vie est bien trop courte pour se prendre la tête,

de gros

 

signature 1



Partager cet article

Repost 0
Published by harmonie - dans Brin de vie
commenter cet article

commentaires

laura 27/04/2012 11:43


de tout mon coeur, ma thèse de Cannelle ,mon corps  et ma sexualité fièrement brandie avec toi

chloé 26/04/2012 09:19


Bonjour Harmonie! J'ai lu bien sûre ton petit poème que j'ai trouvé au contraire plein d'amour et de délicatesse,! Ne te prends pas la tête, ça n'en vaut vraiment pas la peine et dis toi
que  ce n'est certes pas toi qui a un problème mais la personne qui t'écris ce commentaire! C'est absolument risible et à mon avis elle a un sacré problème!  Sur un blog on est
forcément exposé à ce genre de dérive et obscénité, filtre tes commentaires! j'ai du le faire moi aussi pour d'autres raisons , un type qui avait fait une fixette sans doute sur l'intitulé de mon
site "les mots nus" et qui déversait des propos raciaux qui n'avaient nullement à voir d'ailleurs avec mes textes qui au contraire préconisent la tolérance  ! C''est dommage  mais pour
me protéger et épargner ce genre de propos à ceux qui me lisent , je n'ai pas trouvé d'autres alternatives !!Comme dit Enriqueta ne te mets pas la rate au court bouillon (j'adore l'expression) ça
n'en vaut pas la peine! Ne te censure pas ! La critique positive fait avancer, la calomnie gratuite sert juste à la personne qui l'utilise à déverser son venin et ne mérite aucune
attention!  Bisous. chloé

erato:0059: 26/04/2012 08:20


C'est bien que tu aies pu exprimer ton ressenti.Tu l'as argumenté très simplement et sincèrement.


Je pense que le blog , indépendamment qu'il représente le bonheur de partager, est un lieu de passage où tout le monde déambule . Un endroit de gentillesse, de frictions, de mesquinerie, de
médisance. Certains réactions font mal et je trouve que c'est bien d'avoir donné ton opinion .C'est cela la liberté.


Je te souhaite de dépasser cet incident et de trouver la sérénité. J'ai connu , moi aussi, le burn-out.


Douce journée, je t'embrasse Harmonie

harmonie 29/04/2012 00:22



Oui, je vais le dépasser cet incident.


Ce n'est pas le premier, ce ne sera certe pas le dernier même si je préfèrerai !!!!!


Oui, les blogs, c'est comme un concentré de la vie avec tout ces bons côtés et ces mauvais aussi.


Mais je ne veux garder que le bons et rester loin des conflits inutiles, car là en l'occurence, ils sont inutiles.


 


Oui en plein burn-out comme on dit et je sais pas trop comment en sortir.


Ces quelques jours de repos vont m'y aider.


 


Merci Andrée.


Gros bisous



pasteline 25/04/2012 19:53


et alors Harmonie! un coup de gueule! ça fait du bien parfois! tu as à travers ton article pu exprimer tout ton ras le bol...


t'en fais pas pour si peu... continue, fais nous rêver; tes poèmes me détendent...


en ce moment trop bousculée dans ma vie, professionnelle, familliale.... je pose les valises et me laisse aller à me ressourcer... et je passe peu sur les blogs, sur le mien pas plus; et je me
retrouve aussi....


SOURIS A LA VIE HARMONIE et va de l'avant!


promis, tu souris et tu fais fi de toutes les tracas que l'on peut te causer...


gros bisous ma belle, à bientôt


 avec encore de beaux poèmes!

harmonie 29/04/2012 00:06



Promis, je souris .


 


Les coups de gueule c'est pas le premier que je passe.


Oui ça fait du bien et bien plus que je ne l'aurai pensé.


 


Et pas de souci je reste moi, je continue de rêver et de vous faire rêver.


Et d'écrire même si parfois c'est un peu osé .


 


Oui, le temps, je suis un peu comme toi en ce moment mais un grand merci de ton passage sur cet article.


 


Gros bisous ma Pasteline



flipperine 25/04/2012 18:07


on aime ou on n'aime pas ce que quelqu'un écrit, on n' a pas à juger et à critiquer, il faut savoir se respecter les uns et les autres et mieux vaut ne pas commenter plutôt que d'écrire de
vilaines choses car chacun est libre de ces mots qu'il écrit sur son blog et quand nous ouvrons un blog nous nous engageons bien à ne pas mettre des choses qui peuvent heurter donc les mots que
tu as mis pour ton poème ne sont pas choquants si c'est ce que tu ressens et il ne faut pas tjs songer au mal quand on lit qq chose car chaque chose s'interprète 

harmonie 27/04/2012 14:37



Je peux entendre que mon poème est osé, oui, je peux entendre qu'il peut froisser la sensibilité de certain qui plus est des plus jeunes. Oui peut être ???


Oui chacun est libre de le juger comme bon lui semble et chacun peut l'exprimer.


Mais de là à me dire qu'il est pornographique !!!!


Non, je m'en défends.


 


Merci Flipperine, promis, je passe te voir et te faire un petit coucou.


Depuis le temps que je doit le faire, je suis déjà passée sans laisser de trace, j'ai eu l'occasion de voir le début de tes haïkus. Mais sans laissé de trace.


Mais aujourd'hui, je vais me poser un peu pour me ballader sur les blogs et le tiens en l'occurence.


 



Présentation

  • : Harmonie
  • Harmonie
  • : Une ombre de moi même.
  • Contact

 

 

Parce que derrière les nuages

Le ciel est toujours bleu.

 

Mais pas que...

 

Derrière les beaux paysages

Se cache aussi la vie.

 

Je veux qu'elle transpire ici !

 


Recherche